La consommation de médicaments en france

consommation de médicaments



En Europe les français sont les champions de la consommation de médicaments, loin devant les Italiens , et les Allemands.



Presque 100 € par personne par an, et on peut comprendre le déficit de la sécurité sociale, puisque dans le même temps les Allemands eux ne dépensent que 68 € soit 30% de moins.

Ce qui est sûr c’est qu’il faudrait que s’opère un changement dans notre attitude, et notre façon de voir. Ainsi faire une visite chez le médecin lorsque l’on est malade ne se conçoit pas sans l’obtention d’une ordonnance médicamenteuse : on va chez le médecin donc on aura des médicaments…

La surconsommation de médicaments est dangereuse, car en retour les microbes, bactéries et virus sont de plus en plus résistant.

Un exemple simple avec les antibiotiques : plus vous consommez d’antibiotiques plus les bactéries deviennent résistantes au traitement. Les staphylocoques dorés sont résistants à la méticilline dans 57 % des cas en France, alors qu’ils ne le sont que dans 1% des cas au Danemark et en Allemagne de 9 % deux pays qui consomment nettement moins d’antibiotiques que nous.

Pour les psychotropes (somnifères, anxiolytiques et antidépresseurs) nous en consommons en France 3 fois plus que nos voisins Anglais et Allemand. Sommes nous donc si déprimés que cela, la vie en France est elle si difficile ou est ce tout simplement une habitude…

Le record revient aux tranquillisants, nous en utilisons huit fois plus que les Anglais et 5 fois plus que les Allemands.

Si on ajoute à cela le fait qu’il y ait environ 128 000 hospitalisations et 8 000 personnes qui décèdent chaque année à cause de mauvaises interactions médicamenteuses, il est grand temps de faire quelque chose.

Lorsque l’on sait que 89 % des personnes de plus de 65 ans prennent des médicaments de façon régulière, il serait sage de prendre un peu plus soin de nos aînées pour qu’ils aient un peu moins recours aux médicaments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *